Accès à la revue numérique
       Accès à la revue numérique réservé aux abonnés

Je suis un homme, j’ai animé pendant 28 ans une émission télévisée de culture générale, je parle vite et je fais gagner des encyclopédies, je suis ? Je suis ? Julien Lepers ! Portrait.

Julien Lepers aura présenté plus de 8 300 émissions. Et pas une de plus en 28 ans d’antenne quand, le 20 février il a posé ses fameuses questions pour la dernière fois. L’animateur de 66 ans ne savait alors pas encore que Samuel Etienne, ancien présentateur du journal de 12h de France 3 de 22 ans son cadet, allait prendre les rênes de l’émission. La chaîne souhaitant rajeunir son programme a remercié le présentateur culte. Après avoir touché 40 000 euros par semaine d’enregistrement, Julien Lepers est reparti avec 1,3 millions d’euros d’indemnité, a révélé Dana Hastier, directrice des programmes de la chaîne au Parisien. Le 27 janvier 2016, celle-ci, juge dans une interview accordée à Télérama que « Julien Lepers est totalement ingérable », ajoutant notamment : « Dès le début, [je lui ai dit] que j'avais un souci avec son style d'animation. Nous avons réalisé quatre études : tous les résultats posaient clairement la question de l'animateur. Je n'ai donc pas pris cette décision sur un coup de tête ! »… C’en est donc fini de cette ère Question Pour un Champion. Et si Julien Lepers a de manière ingérable présenté 33 200 candidats en 28 ans, que sait-on de lui ? La Revue Des Jeux a entrepris, comme un hommage, de vous le présenter.

LE ROI DU PAF
Fils d’un chef d’orchestre, pianiste de jazz et architecte, Raymond Lepers et de la chanteuse Maria Rémusat dont le père n’était autre que Claude Rémusat, Julien nait à Paris mais grandi à Antibes. Dans ce contexte de grande réussite, Julien Lepers analyse ainsi son enfance : « s'il fallait changer quelque chose dans ma vie, je crois que ça serait mon enfance passée chez des nounous et le début de mon adolescence ». Au lieu de la maison familiale, c’est en pensionnat que Julien Lepers évolue très jeune. « Moi, mes parents étaient artistes, ils étaient toujours sur les routes. Il m’est arrivé de passer un trimestre entier loin d’eux. Je me revois, seul, dans la cour de récréation désertée. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, mais j’ai manqué d’affection et j’en ai beaucoup souffert ». Il étudiera le droit à Nice avant de remporter face à 3 500 candidats un concours d’animateur radio organisé par Jean-Pierre Foucault pour RMC. Il sera alors de 1973 à 1978, le « Monsieur Hit-Parade » de cette station. Ses premiers pas en télévision se feront en Suisse, au début des années 1980, sur la TSR dans À tout cœur, l'une des émissions de divertissement de la chaîne, accueillant à cette occasion les grandes pointures de la chanson. Puis retour en France où il prend les commandes de La Nouvelle affiche sur FR3, puis en 1986 il prend les rênes de l'émission Télématin en direct sur Antenne 2, remplaçant ainsi William Leymergie parti sur le 13h. Et vo, enfin, qu’en 1988, FR3 confie à Julien Lepers, 39 ans, la présentation d'un nouveau jeu télévisé : Questions pour un champion, adapté du jeu britannique Going for Gold.
Mais après 28 ans, Julien Lepers ne raccroche pas les gants. Déjà les projets se concrétisent et notamment en Belgique. L’animateur français rejoint l’opéra-rock « Hopes » de l’auteur-compositeur-interprète belge Alec Mansion. Il interprétera le rôle de « maître chanteur », a-t-il annoncé ce 26 janvier lors d’une conférence de presse à Bruxelles. Rappelons que Julien Lepers est le compositeur de nombreux titres de Herbert Léonard dont le célèbre « Pour le plaisir »… Autre projet, il anime La Grosse Émission sur Comédie+ (à 18h22). Sur ce programme, vous retrouverez les célèbres « Oh là là là là… » du chouchou français !

La revue des jeux
A gagner :

 

Retrouvez ici les derniers articles publiés dans la rubrique "Le Saviez-Vous ?"
de la Revue des Jeux et archivés pour que vous puissiez les consulter facilement.

"Je suis, je suis... plus là !"

Je suis un homme, j’ai animé pendant 28 ans une émission télévisée de culture générale, je parle vite et je fais gagner des encyclopédies, je suis ? Je suis ? Julien Lepers ! Portrait.

Julien Lepers aura présenté plus de 8 300 émissions. Et pas une de plus en 28 ans d’antenne quand, le 20 février il a posé ses fameuses questions pour la dernière fois. L’animateur de 66 ans ne savait alors pas encore que Samuel Etienne, ancien présentateur du journal de 12h de France 3 de 22 ans son cadet, allait prendre les rênes de l’émission. La chaîne souhaitant rajeunir son programme a remercié le présentateur culte. Après avoir touché 40 000 euros par semaine d’enregistrement, Julien Lepers est reparti avec 1,3 millions d’euros d’indemnité, a révélé Dana Hastier, directrice des programmes de la chaîne au Parisien. Le 27 janvier 2016, celle-ci, juge dans une interview accordée à Télérama que « Julien Lepers est totalement ingérable », ajoutant notamment : « Dès le début, [je lui ai dit] que j'avais un souci avec son style d'animation. Nous avons réalisé quatre études : tous les résultats posaient clairement la question de l'animateur. Je n'ai donc pas pris cette décision sur un coup de tête ! »… C’en est donc fini de cette ère Question Pour un Champion. Et si Julien Lepers a de manière ingérable présenté 33 200 candidats en 28 ans, que sait-on de lui ? La Revue Des Jeux a entrepris, comme un hommage, de vous le présenter.

LE ROI DU PAF
Fils d’un chef d’orchestre, pianiste de jazz et architecte, Raymond Lepers et de la chanteuse Maria Rémusat dont le père n’était autre que Claude Rémusat, Julien nait à Paris mais grandi à Antibes. Dans ce contexte de grande réussite, Julien Lepers analyse ainsi son enfance : « s'il fallait changer quelque chose dans ma vie, je crois que ça serait mon enfance passée chez des nounous et le début de mon adolescence ». Au lieu de la maison familiale, c’est en pensionnat que Julien Lepers évolue très jeune. « Moi, mes parents étaient artistes, ils étaient toujours sur les routes. Il m’est arrivé de passer un trimestre entier loin d’eux. Je me revois, seul, dans la cour de récréation désertée. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, mais j’ai manqué d’affection et j’en ai beaucoup souffert ». Il étudiera le droit à Nice avant de remporter face à 3 500 candidats un concours d’animateur radio organisé par Jean-Pierre Foucault pour RMC. Il sera alors de 1973 à 1978, le « Monsieur Hit-Parade » de cette station. Ses premiers pas en télévision se feront en Suisse, au début des années 1980, sur la TSR dans À tout cœur, l'une des émissions de divertissement de la chaîne, accueillant à cette occasion les grandes pointures de la chanson. Puis retour en France où il prend les commandes de La Nouvelle affiche sur FR3, puis en 1986 il prend les rênes de l'émission Télématin en direct sur Antenne 2, remplaçant ainsi William Leymergie parti sur le 13h. Et vo, enfin, qu’en 1988, FR3 confie à Julien Lepers, 39 ans, la présentation d'un nouveau jeu télévisé : Questions pour un champion, adapté du jeu britannique Going for Gold.
Mais après 28 ans, Julien Lepers ne raccroche pas les gants. Déjà les projets se concrétisent et notamment en Belgique. L’animateur français rejoint l’opéra-rock « Hopes » de l’auteur-compositeur-interprète belge Alec Mansion. Il interprétera le rôle de « maître chanteur », a-t-il annoncé ce 26 janvier lors d’une conférence de presse à Bruxelles. Rappelons que Julien Lepers est le compositeur de nombreux titres de Herbert Léonard dont le célèbre « Pour le plaisir »… Autre projet, il anime La Grosse Émission sur Comédie+ (à 18h22). Sur ce programme, vous retrouverez les célèbres « Oh là là là là… » du chouchou français !